Réseau ACFO

Retour au Réseau ACFO | Soumettre une annonce au Réseau ACFO | S’abonner au Réseaux
L’ACFO du grand Sudbury n’est pas responsable de la qualité du contenu soumis.

L’Université Laurentienne doit honorer ses obligations relatives aux fonds spéciaux du fédéral favorisant l’enseignement en français

L’Université Laurentienne doit honorer ses obligations relatives aux fonds spéciaux du fédéral favorisant l’enseignement en français

Le Regroupement des professeur.e.s francophones prend position:

L’Université Laurentienne doit honorer ses obligations relatives aux fonds spéciaux du fédéral favorisant l’enseignement en français

Le RPF demande au recteur de l’Université Laurentienne d’honorer l’obligation d’utiliser la subvention de 12 M $ par année du Programme des langues officielles en enseignement du ministère du Patrimoine canadien pour appuyer l’enseignement en français à l’université, et, en conséquence, de renforcer les programmes en français au lieu d’en faire l’objet de compressions. Le RPF est aussi de l’avis qu’après cette crise, les programmes universitaires de langue française à Sudbury devront bénéficier d’une autonomie décisionnelle et financière afin qu’ils soient gérés par et pour la communauté francophone du Moyen-Nord.

Le 1er février 2021, le recteur de l’Université Laurentienne a annoncé, subitement et contre toute attente, que l’université entamait une procédure de restructuration en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). Dans la mesure où les programmes avec des nombres plus petits d’inscriptions ont été identifiés comme la toute première cible d’importantes coupures et que maints programmes offerts en français sont tels, le Regroupement des professeur.e.s francophones (RPF), en solidarité avec la démarche générale de l’Association des professeur.e.s de l’Université Laurentienne, entend défendre l’offre et le renforcement des programmes en français de niveau universitaire à Sudbury. Nous rappelons que:

1. Les jeunes Franco-Ontariens, les étudiants en immersion et les nouveaux arrivants méritent une gamme complète de programmes universitaires en français et dans le Nord de l’Ontario;

2. Les programmes en français de la Laurentienne  jouent, et de manière particulièrement forte, un rôle moteur pour le développement économique, social et culturel de la communauté francophone minoritaire du Nord-Est de l’Ontario depuis 60 ans;

3. Depuis 1913, on retrouve de l’enseignement universitaire de langue française à Sudbury, qui a joué un rôle de premier plan dans la sphère culturelle. La présence de programmes en français dynamiques continuera d’être essentielle à l’avenir, notamment pour assurer le succès de la Place des Arts, qui a reçu l’appui des trois paliers de gouvernement afin de contribuer à l’essor de la vitalité des francophones de la région;

4. Lesprogrammesenfrançais necausentpasdepertesfinancièrespourlaLaurentienne.C’esttout le contraire, puisqu’ils permettent à celle-ci de bénéficier d’une subvention majeure – 12 millions de dollars par an – du Programme des langues officielles en enseignement du ministère du Patrimoine canadien, précisément pour offrir ces programmes en français;

5. Les inscriptions aux programmes en français de la Fédération de l’Université Laurentienne sont en fait plus hautes que jamais. Ce n’est pas le temps de les couper; il faut plutôt les renforcer!

6. Une gouvernance des programmes en français par et pour les francophones, accompagnée d’une vision à long terme, permettra d’éviter que se produise de nouveau la situation déplorable dans laquelle ces programmes sont plongés depuis le 1er février 2021 et favorisera le développement et la pérennité de l’enseignement universitaire de langue française à Sudbury et de la communauté francophone du Moyen-Nord.

À propos du RPF

Le Regroupement des professeur.e.s francophones de l’Université Laurentienne (RPF) est une entité indépendante destinée à donner une voix commune à ses membres dans le cadre des enjeux de l’heure liés aux affaires francophones. Il représente plus de 130 professeurs et chargés de cours francophones et francophiles.

Source :

Joel Belliveau, Thierry Bissonnette, Gina Comeau et Denis Hurtubise, pour le comité de coordination du RPF

Contact : Regroupement des professeur.e.s francophones de l’Université Laurentienne

Tél.: Denis Hurtubise, 705.920.1983 ; Joel Belliveau,705.561.9221 ; Thierry Bissonnette, 705.564.9986
Courriel : regroupementprofsfrancos@gmail.com


 
[types field=”ajouter-des-images” size=”full” align=”none” separator=”, “][/types]
[types field=”ajouter-vos-fichier-pdf” link=”true” separator=”, “][/types]

Dernière mise à jour : [wpv-post-modified format=”Y-m-d”]