Réseau ACFO

Retour au Réseau ACFO | Soumettre une annonce au Réseau ACFO | S’abonner au Réseaux
L’ACFO du grand Sudbury n’est pas responsable de la qualité du contenu soumis.

La Coalition demande au gouvernement fédéral de financer l’Université de Sudbury plutôt que Laurentian U.

La Coalition demande au gouvernement fédéral de financer l’Université de Sudbury plutôt que Laurentian U.

La Coalition nord-ontarienne pour une université de langue française demande au gouvernement fédéral de remettre à l’Université de Sudbury les fonds qu’il destine à l’offre de programmes universitaires en français dans le moyen-nord de l’Ontario.

C’est ce qui ressort d’une présentation faite par le porte-parole de la Coalition, Denis Constantineau, lors de sa comparution devant le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des Communes du Canada, le jeudi 3 juin 2021. Le Comité tient des audiences sur le soutien fédéral aux institutions postsecondaires françaises ou bilingues en situation minoritaire.

« En procédant à l’abolition de 28 programmes en français en réponse à ses défis financiers le 12 avril dernier, Laurentian University reniait ses engagements envers la francophonie, a expliqué M. Constantineau. La Coalition demande que les paiements de transfert fédéraux pour les minorités de langues officielles, autrefois versés à Laurentian U., soient immédiatement transférés à l’Université de Sudbury afin de lui permettre de planifier son offre de programmes par, pour et avec les francophones, telle qu’elle s’est engagée à le faire au mois de mars. »

Cette requête s’inscrit au nombre des positions adoptées par la Coalition qui demande, entre autres, que toute la programmation de langue française de Laurentian U., autant celle qui a été coupée que celle qui demeure en place, soit transférée intégralement et immédiatement à l’Université de Sudbury.

« En agissant sans consultation et en coupant des programmes essentiels à la communauté francophone, Laurentian U. prive la communauté de futurs chefs de file, de poursuivre M. Constantineau. En remerciant les professeurs rattachés aux 28 programmes, elle dépouille la francophonie de sources de connaissances et de recherches essentielles à son développement. Elle oblige aussi bon nombre de jeunes francophones et francophiles à poursuivre des études universitaires ailleurs en Ontario, amplifiant ainsi le phénomène de l’exode régional des jeunes vers les centres urbains. »

Par ailleurs, la Coalition a salué l’annonce de la ministre fédérale des Langues officielles, Mélanie Joly, qui proposait, le 1er juin, d’investir 5 $ millions pour « trouver une solution universitaire par et pour les francophones du Nord de l’Ontario ».

« C’est une bonne nouvelle », a mentionné M. Constantineau.

La Coalition rassemble des institutions, individus et organismes actifs dans une variété de secteurs du Grand Sudbury et du Nord de l’Ontario. Elle est née de la table de concertation francophone PlanifSudbury en réponse aux événements en cours à Laurentian U.

Personnes-ressources
Disponible le 3 juin 2021
Denis J. Bertrand
705 507 8472
denis@dbertrand.com
Disponible le 4 juin 2021
Alex Tétreault
705 665 5027
communications@letno.ca


 
[types field= »ajouter-des-images » size= »full » align= »none » separator= », « ][/types]
[types field= »ajouter-vos-fichier-pdf » link= »true » separator= », « ][/types]

Dernière mise à jour : [wpv-post-modified format= »Y-m-d »]