Réseau ACFO

Retour au Réseau ACFO | Soumettre une annonce au Réseau ACFO | S’abonner au Réseaux
L’ACFO du grand Sudbury n’est pas responsable de la qualité du contenu soumis.

Vient de paraître en librairie – De l’impuissance à l’autonomie

Vient de paraître en librairie – De l’impuissance à l’autonomie

Vient de paraître en librairie

Nous invitons les MÉDIAS à demander un SERVICE DE PRESSE
par retour de courriel ou en remplissant ce court formulaire.

De l’impuissance à l’autonomie

Évolution culturelle et enjeux identitaires des minorités canadiennes-françaises

LAURENT POLIQUIN

Agora

De l’impuissance à l’autonomie creuse en amont la dislocation du Canada français qui s’est réalisée dans les années 1960. L’ouvrage remet en question l’idée, très répandue, selon laquelle l’essor de l’identité québécoise aurait entraîné à lui seul l’éclatement du Canada français et impulsé le changement d’identité des minorités francophones du pays. Il démontre, au contraire, que la rupture s’est consommée au terme de discontinuités, et ce, au cours des décennies qui précèdent.
Durant la première moitié du XXe siècle, plusieurs événements viennent perturber les relations entre groupes minoritaires et ceux qu’ils perçoivent comme les autres, les Anglo-Canadiens et les Canadiens français du Québec : les crises scolaires en Ontario (1912), au Manitoba (1916) et en Saskatchewan (1931), ainsi que les crises de la conscription (1917 et 1944).
Dans cette étude, l’auteur analyse les discours journalistiques (Le Droit, Le Patriote de l’Ouest, La Liberté, La Survivance) publiés durant ces crises, ainsi que les discours relatifs à l’enfance – dont ceux véhiculés dans la littérature pour la jeunesse canadienne-française. Son objectif : saisir l’impact de ces discours sur les communautés et les mutations qu’ils provoquent dans la représentation collective des minorités.
De l’impuissance à l’autonomie permet de rendre compte des glissements identitaires à mesure qu’ils s’opèrent; il met en évidence l’autonomisation graduelle des minorités canadiennes-françaises.

En librairie : 18 avril
Papier • ISBN 978-2-89744-054-1 • 33,95 $ • Numérique 24,99 $

Essayiste et professeur, LAURENT POLIQUIN est membre du Centre for Research in Young People’s Texts and Cultures de l’Université de Winnipeg et du Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF) de l’Université d’Ottawa. Il est récipiendaire du prix Marcel-Richard, du prix Joan-Kennett, de la bourse Joseph-Armand Bombardier du CRSH et du prix du Gouvernement français pour ses réalisations académiques. Il collabore à diverses revues, dont Art Le Sabord, Cahiers franco-canadiens de l’Ouest, Canadian Literature, Liaison, et donne des conférences au Canada et à l’étranger.
Prolongeant sa passion littéraire en tant que poète, il est l’auteur de près d’une dizaine de recueils, parmi lesquels De l’amuïssement des certitudes, qui a reçu le Prix littéraire Rue-Deschambault en 2015.
(Visité 34 fois, 1 visites aujourd'hui)

 

Dernière mise à jour : [wpv-post-modified format= »Y-m-d »]

(Visité 34 fois, 1 visites aujourd'hui)
(Visité 34 fois, 1 visites aujourd'hui)