Réseau ACFO

Retour au Réseau ACFO | Soumettre une annonce au Réseau ACFO | S’abonner au Réseaux
L’ACFO du grand Sudbury n’est pas responsable de la qualité du contenu soumis.

Examen des relations de l’École de médecine du Nord de l’Ontario avec les communautés autochtones

L’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) a demandé à un groupe d’experts d’examiner ses relations, ses structures et ses politiques touchant les Autochtones, et de lui remettre un rapport et des recommandations.

Le groupe a été constitué dans le cadre de la réponse permanente à la Commission de vérité et de réconciliation, en particulier à ses 94 appels à l’action publiés en 2015.

Il sollicitera les perspectives du Groupe consultatif autochtone, du Conseil des aînés, de l’Unité des affaires autochtones, de communauté et organismes autochtones, d’étudiants, de membres du corps professoral, de la direction et du personnel de l’EMNO.

Il examinera également la capacité de l’École d’intégrer les intérêts et les besoins des peuples autochtones dans ses programmes de formation et de recherche, sa culture organisationnelle et ses interactions quotidiennes.

Les membres du groupe se pencheront sur des sujets importants, comme le leadership autochtone; l’influence et le pouvoir des Autochtones dans l’École; la sécurité culturelle, le soutien culturel et scolaire dans l’environnement d’apprentissage et de travail à l’EMNO; l’efficacité des Rassemblement des communautés autochtones partenaires de l’EMNO; le soutien apporté à l’Unité des affaires autochtones, au Groupe consultatif autochtone et au Conseil des aînés; des programmes particuliers touchant l’histoire, la tradition, la culture, la vue du monde et la santé des Autochtones; un processus organisationnel respectueux de l’histoire, de la tradition et de la culture autochtones.

« L’École de médecine du Nord de l’Ontario a une responsabilité envers les peuples et communautés autochtones de la région et doit par conséquent réfléchir à ses relations actuelles avec les peuples autochtones et aux aspects à améliorer, a déclaré Darrel Manitowabi, directeur par intérim de l’Unité des affaires autochtones à l’EMNO. J’espère que le travail de ce groupe ainsi que son rapport et ses recommandations aideront à renforcer les relations tout en contribuant à améliorer la santé des Autochtones dans tout l’Ontario. »

La majorité du travail du groupe consistera à consulter des parties concernées et des sources clés de renseignements pour obtenir leurs observations et leur expérience avec l’EMNO et ses membres, ses programmes et ses services, et à passer en revue des documents clés portant sur les relations de l’École avec des peuples et communautés autochtones.

Les quatre membres du groupe sont des membres du corps professoral d’autres écoles de médecine et de l’Université Laurentienne :

  • Dre Marcia Anderson, médecin-hygiéniste, Winnipeg Regional Health Authority; directrice générale des affaires universitaires autochtones, Ongomiizwin Indigenous Institute of Health and Healing, Rady Faculty of Health Sciences, University of Manitoba
  • Sheila Cote-Meek, Ph. D., vice-rectrice associée, Programmes d’enseignement et autochtones; professeure, École de santé dans les milieux ruraux et du nord, Université Laurentienne, Sudbury
  • Dr Jerry Maniate, vice-président, Éducation, L’Hôpital d’Ottawa; professeur adjoint de médecine, Université d’Ottawa; membre invité du Wilson Centre for Research in Education, University of Toronto
  • Dre Lisa Richardson, co-responsable, Formation médicale des Autochtones; professeure adjointe au département de médecine de l’University of Toronto
Le groupe commencera son travail immédiatement et devrait remettre son rapport final d’ici à septembre 2018.

« Malheureusement, les peuples autochtones sont quotidiennement confrontés au racisme systématique au Canada, dans virtuellement chaque organisme, y compris l’École de médecine du Nord de l’Ontario, a dit la Dre Catherine Cervin, vice-doyenne responsable de l’enseignement à l’EMNO. Le groupe d’experts déterminera les mesures nécessaires à prendre pour créer une voie positive pour les peuples et les communautés autochtones, d’autres communautés du Nord de l’Ontario et l’École dans l’esprit de la Commission de vérité et réconciliation. »

L’École de médecine du Nord de l’Ontario se fait un devoir de former des médecins et des professionnels de la santé chevronnés, et d’acquérir une réputation internationale de chef de file dans l’enseignement et la recherche axés sur l’apprentissage et sur la participation des collectivités.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kimberley Larkin
Chef des communications
École de médecine du Nord de l’Ontario
Cell. : 705-669-7943
Bureau : 705-662-7243
Courriel : klarkin@nosm.ca

(Visité 9 fois, 1 visites aujourd'hui)

Les commentaires sont fermés.